Le Forum des Arpitans

Espace d'échanges des régions de l'Arpitanie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Réponse a l'article sur le patois à l'école en Valais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Réponse a l'article sur le patois à l'école en Valais   Lun 21 Mar 2005 - 20:27

Citation :
Second exemple parlant: «Les jeunes se mettent à dire bonzor à leurs grands-parents. Certains avaient les yeux qui perlaient», relate André Lagger.
Lire l'Article original

Je demande combien de temps encore il faudra attendre pour qu'on reconnaisse comme telle la violence qui a été faite à l'encontre de tous nos peuples ruraux, et dont on peut parfois apercevoir la manifestation des souffrances contenues qu'elle a engendrée, comme le soulagement de ces grand-pères lorsque leurs petits enfants s'adressent à eux dans leur langue.
Ca me répugne de voir que ceux qui ont été le plus a même d'endurer la souffrance, l'ont fait pour du vent, puisque finalement le soi disant progrès au sacrifice duquel ils ont été forcés d'encaisser la mort d'eux même, n'était que la propagation de l'acceptation de la servitude bourgeoise.

A quand la conscientisation de l'originalité de nos civilisations rurales, et de leur importance en tant que telles dans la diversité des sociétés humaines ?
Faut-il vraiment attendre que le monde bourgeois aie poussé sa logique d'asservissement a son terme, ou devons nous réagir pendant qu'il nous reste encore assez de monde pour se souvenir de ce qu'est cette civilisation rurale ?
N'y a t-il vraiment que "peche chasse nature et tradition" dans le paysage politique francais pour défendre la ruralité dans son entièreté ?

J'ai la rage ...

Ca me met la rage ces témoignages de la souffrance de nos anciens.
Nos grand-pères et arrières grand-pères se sont fait déchiqueter dans les tranchées pour une putain de guerre bourgeoise de merde, où il ont découvert a quoi pouvait servir le "progrès" : gaz de combat, chars d'assaut, avions de guerre. Après avoir été emmené par la victoire sur la famine, ils se sont pris dans leur chair la réalité du monde bourgeois.
La guerre de 14 parlait patois, les a t-on remerciés, nos grand-parents, pour avoir donné leur vie pour une cause bidon, et avoir permis d'ôter les dernières résistances a la propagation du monde bourgeois ? Non, même pas. Ils sont rentrés chez eux terrorisés, et ils ont appris le francais a leurs enfants : on n'entrave pas la volonté de ces hommes qui vous envoient vous faire tuer pour rien, leur folie est sans limite, c'est une question de survie. Se taire et obtempérer pour assurer l'avenir de leurs enfants. Mais au fond, on sait bien que rien de tout ca n'est juste.

Et c'est pour ca qu'ils pleurent les anciens...

Doit-on continuer a se taire ??? Ne devons nous pas plutot dire la vérité toute crue, de l'hypocrisie de ce système asservissant basé sur une croyance en un avenir meilleur ?

Merde, j'ai la rage Very Happy En marche, les iroquois des Alpes !!!!! Mr. Green Mr. Green Mr. Green [/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Huitante-Trois
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta


Nombre de messages : 179
Vellâjo/Lieu : Septante-Quatre (Savouè d'Amo)
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Réponse a l'article sur le patois à l'école en Valais   Mer 12 Mar 2008 - 1:04

Citation :
Selon Madame Giselle Panater, linguiste et actuelle présidente des patoisants valaisans, "lors du recensement effectué en l'an 2000, 6202 personnes en Valais ont indiqué le patois comme étant l'une de leurs langues parlées". Elle ajoutait encore, en page 67 de "Les Patois du Valais Romand", édité pour les 50 ans de la "Fédération Cantonale Valaisanne des Amis du Patois", qu' "Actuellement, Evolène est la seule commune en Suisse Romande où la transmission du patois s'effectue de manière ininterrompue, ...".


Tiré d'un site sur l'arpitan valaisan:

www.patoisduvalais.ch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charretaz
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta


Masculin Nombre de messages : 103
Lengoua : occitan lemosin e gascon arpitanista vergognos par obligation
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Echantillons sonores du Valais :ça ressemble au limousin!   Ven 6 Juin 2008 - 22:37

C'est incroyable ce que ça ressemble aux parlers Nord-Occitans ce patois du Valais, et en plus ils chuintent les "s" et "zozotent " les "j" comme les paysans d'Egletons (los 'Gletons) en Limousin ou d'Auvergne.
Je ne suis pas arpitan, je suis limousin (charretaz est un emprunt d'un beau-frère arpitan), mais la conversation à trois des ces valaisans m'a presque fait pleurer, l'homme parle comme mon papy , ce n'est pas la même langue mais le ton, les intonations sont "tot parier , tot mesme" comme on dit dans les Monts du Limousin.
J'ai l'impression d'être au vilatge (en limousin pr "viladze") avec mon regretté grand-père.
Ce n'est pas mon coin mais je suis vraiment très ému, je suis né dans un pays d'oc mais vos parlers ressemblent vraiment plus au mien que celui des gascons ou des languedociens, je comprends maintenant pourquoi mon "pairin" arrivait à "patoiser" lors de son service militaire dans les environs de Chambéry sans rien trop changer de son patois d'oc "zozotan" et "chuintant".

Bigre, Occitanie+Arpitanie ça fait exactement la moitié de la France cet ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chablaisien
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Nombre de messages : 710
Lengoua : Franpitan, français, allemand etc
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Réponse a l'article sur le patois à l'école en Valais   Sam 7 Juin 2008 - 0:22

Citation :
Bigre, Occitanie+Arpitanie ça fait exactement la moitié de la France cet ensemble.
Plus que ça.

Il y a aussi une piste qui n'a pas bien été explorée: L'influence des substrats prélatins et le fait qu'il existait plus ou moins un continuum linguistique.

Parce qu'il n'a pratiquement jamais été langue officielle, l'arpitan a cette caractéristique qu'il en est resté au stade dans lequel le continuum a survécu.

À la louche, je dirais qu'il y a une certaine continuité entre l'Italie et le massif central. J'ignore où ça s'arrête exactement, mais il me semble que c'est là où les gens ont appris une langue officielle qui n'était pas forcément le français.

Comme la situation originelle était (selon moi) un continuum linguistique assez étendu, il ne serait pas surprenant qu'il existe des ilots "arpitans" entre les frontières extérieures des langues officielles du passé et du présent.

En plus de ça, il y a de fortes chances que les langues d'oïl descendent d'un tronc commun avec de l'arpitan, l'arpitan étant plus près de la langue originelle que les langues dites " d'oïl ".

ça signifierait qu'il y aurait en tous cas un continuum à au moins deux strates (celte + latine) qui se serait étendu au nord du pays d'oc.

La ressemblance entre occitan et arpitan actuels prouverait de plus qu'il y aurait eu une certaine intercompréhension entre les Galloromains de la Gaule méridionale, ceux de la Gaule chevelue et en tous cas certaines parties de la Gaule cisalpine, comme le Val d'Aoste (prononcer Oste) et le Valais.


Pour prendre une image: Le continuum d'avant les langues romanes officielles, c'était un terrain avec des dénivellations en pente douce.
Les langues officielles seraient des terrassements qui auraient posé de terrains plats soutenus par des murs.
Autrement dit: Là où il y avait des passages possibles, il y aurait depuis lors des parois de soutènement, donc des frontières entre les langues romanes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lôren'
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Masculin Nombre de messages : 1567
Age : 51
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Re: Réponse a l'article sur le patois à l'école en Valais   Sam 7 Juin 2008 - 10:29

on appelle ça l'interpénétration linguistique... Mr. Green quand je vois certaines piémontaises, y a pas que la linguistique que je.......(censuré) Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charretaz
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta


Masculin Nombre de messages : 103
Lengoua : occitan lemosin e gascon arpitanista vergognos par obligation
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse a l'article sur le patois à l'école en Valais   Mar 2 Sep 2008 - 23:48

Je serais assez pour cette continuité, mais on peut vraiment diviser l'occitan en deux sous ensembles avec un nord-occitan plus proche finalement de l'arpitan que de ses cousins méridionaux , languedocien, provençal ou gascon, surtout entre nord du Massif Central et Alpes et jusqu'au Frioul italien peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réponse a l'article sur le patois à l'école en Valais   Aujourd'hui à 11:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Réponse a l'article sur le patois à l'école en Valais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FT2: la catastrophe du SAV !! bientot 4 mois sans réponse ?
» Le statut d'auto-entrepreneneur (Réponse photo de Juillet 2010)
» Article Montres Russes dans Magazine Aviation
» Image et droit :Copie d'un article sur Internet
» [Article] Les projets d'hôtels de Disneyland Paris en 92

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Arpitans :: :: CAFÉ ARPITAN :: L'Eurorégion Arpitanie-
Sauter vers: