Le Forum des Arpitans

Espace d'échanges des régions de l'Arpitanie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 lo patué iorendreyt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lo botêron
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta


Nombre de messages : 70
Vellâjo/Lieu : onsin
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: lo patué iorendreyt   Jeu 10 Fév 2005 - 19:29

bonzhorn a tui

après les digressions morphologiques sur les marqueurs de temps en patois, les velleités panarapitanes ; il conviendrait de s'interroger sur la place qu'il reste au patois (ou que l'on peut/doit aménager) aujourd'hui !

lo patué de lo zâtro keu é chô de iôra ?
no zâtro é noutro dèvanché ?
lô tem que lo patué s'enplèyâve a shâ zhorn, é iôra que se parcheyt pe maravèlye ?!

Quey tou que no pochen fâre avou sen que no réste ?!! Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Jeu 10 Fév 2005 - 20:25

L'patoué d'yora a biè shindya d'poué los âtros coups, mè on pu biè n'in trovâ d'trace (d'shala ! Smile) diè los écrits d'los anchins, é d'inse, yu rpta u gò du zhò Very Happy

E fo plyè avè vargonye d'parlâ l'patoué, é l'parlâ diè tote les situachons d'la vya !
E fo l'aprèdre a nos ptious, u ptiou d'nos ptious.

U corti, on peut faire du reverse engeeniring, avoué les tomates, l'grou blya, yè topari avoué l'patoué !!

Quand on a spécialisé des plants on peut très bien retrouver les plants d'origine en les "désélectionnant". Et bin on peut faire pareil avec le patois !!!!
On s'est spécialisé ds l'usage du francais pour la vie de tous les jours, il n'y a qu'a se déspécialiser en partant de ce qui nous reste de patois.

Etape 1 : faire en sorte que tous les gamins qui ont un pépé ou une mémé qui parle, ou a parlé, puisse parler au moins une fois en patois ensemble.
Etape 2 : rendre l'usage du patois ludique et normal a la maison, pour ces générations qui l'ont entendu mais jamais trop parlé, et ce a travers leurs petits. Ya pas de honte a avoir si les petits l'ont appris a l'école. Ce que l'école a défait, elle peut le refaire. Faire en sorte que la complicité se réinstalle entre les générations (gd-parents/petits enfants) pour l'usage du patois.
Etape 3 : intégrer les petits copains qui n'auraient pas la chance d'avoir des gd parents ou parents patoisants au jeu. Ceux là, même si ils ne le parlent pas à la maison, en auront quand même connaissance par leur camarades.
Etape 4 : forcer le patois a revenir dans la vie publique, en le pratiquant partout ou s'est possible, et en amenant les maires a le pratiquer eux aussi, si ils sont d'origine rurale par exemple.

Voila comment je sens les choses personnellement.

Je vais maintenant vous raconter l'expérience que j'ai vécu il y a 2 semaines chez un copain chez qui j'étais pour interwiever son grand-père patoisant de Tarentaise (le village du Forez, pas la vallée).

Le copain en question a 23 ans, et il n'y connait absolument rien en patois.
C'est moi qui lui ai dit que "broger" ca venait du patois, alors qu'il l'utilise couramment. J'ai insisté pour qu'il me présente sont gd-père pour que je l'interwieve. Ca a duré longtemps avant que la rencontre n'ai lieu...
Le jour de la rencontre arrive, et on s'installe pour discuter.
Tout le monde était un peu gêné (a part moi), par peur de pas savoir quoi se dire ...
J'ai l'habitude d'interwiver les anciens, alors je démarre : "comment on dit ci, comment on dit ca". Evidemment je choisis des exemples sur lesquels je sais que la traduction ne ressemble pas du tout au francais, et que la forme ressemblera bcp a mon patois, comme nioles, alonyî, an-darî. Ca me permet de mettre le patoisant en confiance, parce qu'a ce moment là il voit bien qu'on a des choses en commun, même si sur d'autres mots ou formes, ca colle pas pile poil.
Mon pote voyant que tout ce que je lui avait raconté sur le FP était vrai, s'est interessé de près !! Il a commencé a vérifier si je notais correctement ce que me disait son grand-père !! A ce moment je savais qu'il avait accroché. Et au bout d'un moment, le grand-père c'est détendu et pour finir c'est lui qui m'a interrogé sur mon patois, et il était très satisfait a chaque réponse concordante. Smile
Il y avait aussi la grd-mère, qui donnait sa version a elle, et tantôt mon patois collait avec le sien, tantôt avec celui du gd-père, tantôt les deux, tantôt ni l'un ni l'autre !!
Le 5eme protagoniste était la copine de mon pote, dont la gd-mère elle parle quotidiennement l'occitan ardéchois, et qui s'est aussi fortement interessée a cette identité linguistique, au point de me demander si je voulais pas venir interroger sa grand-mère !!

Pour finir, mon pote a photocopié mes notes, et il les a sous les yeux tout les jours maintenant !! Il apprend le patois de son grd-père !!!!!!!!!!!!
Alors qu'ils n'en avaient finalement jamais parlé ensemble, pour des raisons simple et connes en meme temps que vous connaissez comme moi.

Conclusion, il faut pas grand chose pour que tout redémarre, juste la joie de se sentir proche de ses grand-parents, de retrouver un espace de complicité, de se retrouver en retrouvant ses racines, etc.

Il n'y a pas de fatalité, mais il faut agir...

Je pense que proposer aux institutrices de faire un cours de patois, en interrogeant aussi les parents d'élèves, c'est un bon début. Il faut le faire partout où c'est possible !!!
En tout cas, c'est ce que je vais faire ici ds le Forez : mettre en relation des patoisants motivés avec des institutrices ouvertes.

Vétya sè k'd'n'in pinso, mè. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lo botêron
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta


Nombre de messages : 70
Vellâjo/Lieu : onsin
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: lo patué iorendreyt   Ven 11 Fév 2005 - 12:49

Pouzho !

daccord avec toi sur les objectifs à atteindre (que bcp de gens impliqués partagent), le travail doit porter sur les moyens... pour y arriver.

par rapport aux tomates, il y a une donnée supplémentaire et bien humaine : la psychologie ! (démanda veyra a Leuren s'u devize lo patué avou sa felyôta ! Poué te varé ben !)

une tomate a besoin d'un sol particulier pour pousser et une langue un environnement sociolinguistique propice pour prospérer........ Existe-t-il encore, ou que faudrait-il faire pour "l'aménager"... ?

l'école fait surement partie de la solution, mais pas seulement. Nous apprenons tous l'anglais, l'utilisons-nous quotidiennement ? Non; Le contexte en france n'est pas propice.

La dynamique Etude du patois est, je crois, bien lancée (c'est aussi un symptôme de déclin), l'usage courant du patois lui ne progresse pas.

pour parler, il faut être minimum 2, pour entretenir un idiome, beaucoup plus ! l'échange est le carburant d'évolution et de vie d'une langue, il faut des relais à l'incitation "live" à la pratique de la langue ;

potentiellement, il y a un grand réservoir de patoisants potentiels, les secondes générations ; en Savoie (ailleurs aussi je pense) on peut estimer que toute personne de 60 ans originaire des villages connait et comprend le patois ; mais ils n'ont pas forcément l'habitude de le parler ; dans un environnement propice, ils peuvent sans problème devenir locuteur actif ;

tu as raison, les élites(ce sont les communes qui paiient les intervenants en Ec primaire, il faut aussi l'agrément et la volonté de l'inspection académique et des instits) notamment sont un moteur (ils le sont en Bretagne, en VAOSte, Piemont), pour le moment dans l'aire Arpetane cisalpine......

Peu sont véritablement engagés, c'est bien dommage ! les inciter à l'usage du patois, c'est aussi une tâche sur laquelle "è fôt brozhìe" !


Adòn èy a b'oncò d'ouvra a fâre !

Sè lo Seuleu deyt tzhò luire
fôt gardâ fianse en l'Avegni ! sunny

lo boteyron que gabolye dien lo gabolyòn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Ven 11 Fév 2005 - 13:27

Di vî, l'Botêron, t'pu m'in dire mé, su lé condichons pe cminfî on cò d'patoué diè onna ptiout' écula ?

Combin tin fo tou p'r'avè l'otorisachon ?
Sè de kminfe drè yore, yè tou kte pinse que d'poué organija on cò p'le mè d'septembro qu'vin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfouès
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 714
Age : 33
Vellâjo/Lieu : Chablais
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Ven 11 Fév 2005 - 17:17

Tiens, à propos d'enseignement de l'arpitan, j'ai essayé d'en savoir un peu plus sur ce qui se passe en Valais (cf. revue de presse arpitane).

L'Etat du Valais, qui soutient «l'expérience» et demande un rapport chaque année, ne souhaite pas généraliser l'enseignement du patois dans la partie Romande de la République. Il s'agit pour eux d'une «Initiation aux langues» et il n'est pas question du retour du patois à l'école, ce qui risquerait de mettre mal à l'aise les enfants d'origine non-valaisanne.

Pourtant dans le Haut-Valais (germanophone), le dialecte ne semble pas gêner le moins du monde l'intégration des enfants d'origine étrangère, qui du coup se retrouvent nantis d'au moins trois langues: leur langue maternelle, haut-valaisan et allemand (+ français).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Ven 11 Fév 2005 - 17:38

Fanfouès a écrit:
Il s'agit pour eux d'une «Initiation aux langues» et il n'est pas question du retour du patois à l'école, ce qui risquerait de mettre mal à l'aise les enfants d'origine non-valaisanne.

Comme c'est puannnnnt !!
Tiens, bin d'ailleurs pour pas gêner les enfants d'immigrés on devrait meme leur faire les cours dans la langue de leur parents. On sait jamais des fois que l'enseignement en francais soit ressenti comme risquant de mettre mal à l'aise les enfants d'origine non-valaisanne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Ven 11 Fév 2005 - 17:46

lo botêron a écrit:
La dynamique Etude du patois est, je crois, bien lancée (c'est aussi un symptôme de déclin), l'usage courant du patois lui ne progresse pas.

D't'afait

lo botêron a écrit:
potentiellement, il y a un grand réservoir de patoisants potentiels, les secondes générations ; en Savoie (ailleurs aussi je pense) on peut estimer que toute personne de 60 ans originaire des villages connait et comprend le patois ; mais ils n'ont pas forcément l'habitude de le parler ; dans un environnement propice, ils peuvent sans problème devenir locuteur actif ;

Peu sont véritablement engagés, c'est bien dommage ! les inciter à l'usage du patois, c'est aussi une tâche sur laquelle "è fôt brozhìe" !

Ce que la télé à défait, elle peut le refaire !!

Pourquoi pas aussi inciter les publicitaires locaux à intégrer du patois ds leurs pubs, sur leurs étiquettes.

Happy hour à la buvette : gratos ou demi tarif pour ceux qui commandent en patois !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Ven 11 Fév 2005 - 19:03

lo botêron a écrit:

La dynamique Etude du patois est, je crois, bien lancée (c'est aussi un symptôme de déclin),

... mè pa lamè.
Parce que le patois ca fait quand meme longtemps qu'on l'étudie, depuis le 19eme siècle en fait.
Là, ceux qui étudient le patois sont les héritiers de la culture, pas des étrangers "ethnologues".
Donc c'est le fait de gens qui ne considèrent pas leur culture comme archaïque et s'y interessent.
On peut peut-etre le voir comme un symptome de rbiolage !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lo botêron
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta


Nombre de messages : 70
Vellâjo/Lieu : onsin
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: l'ecoula du patué   Dim 20 Fév 2005 - 11:22

Cyrano a écrit:
Di vî, l'Botêron, t'pu m'in dire mé, su lé condichons pe cminfî on cò d'patoué diè onna ptiout' écula ?

Combin tin fo tou p'r'avè l'otorisachon ?
Sè de kminfe drè yore, yè tou kte pinse que d'poué organija on cò p'le mè d'septembro qu'vin ?


bonzhorn

tout dépend du soutien de l'instit, de la commune, des parents d'élèves !

l'instit, il peut s'il le veut (c'est prévu dans les programmes assez vagues du primaire), inclure des cours de patois : découverte de l'histoire locale

il faudrait préparer des séquences pédagogiques, en appuyant les cours contextualisés de patois sur la nature , toponymie, coutumes locales et/ou agricole... (avec intervention des patoisants du coin (dico vivant) orchestré par l'animateur.
ou alors participer au concours annuel "constantin désormaux" organisé par l'assos des enseignants de savoyard présidée et animée par Marc Bron ; a.e.savoyard@wanadoo.fr ;

la commune, si tu ne demandes pas à être payé ne devrait pas s'opposer !?

si les parents d'élèves te soutiennent (à toi de les convaincre), tu dois pouvoir y arriver....

il faudrait avoir un projet (formalisé) avant les vacances de juillet !

arevi
lo boteyron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfouès
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 714
Age : 33
Vellâjo/Lieu : Chablais
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Ven 4 Mar 2005 - 0:51

L'enseignement du patois n'est pas uniquement du ressort du groupe scolaire de Corin (Valais) ou de quelques collèges du Chablais savoyard, comme le dit cet article paru dans le journal La Gruyère.

C'est un article paru aujourd'hui dans l'édition Nord Vaudois du quotidien 24heures qui nous apprends que d'autres écoles de Suisse romande proposent des cours de patois.

Citation :
Le chemin de l?école
Tous les quatre ans, les Gruériens participent à la Fête interrégionale des patois. La prochaine, en 2005, se déroulera à Martigny. La suivante, en 2009, aura lieu en terre fribourgeoise. Ces retrouvailles sont marquées par un concours de patois: contes, nouvelles, traductions, poèmes, pièces de théâtre ou enregistrements. Le voeu du président Joseph Comba: que ces écrits ne restent pas lettre morte, mais soient publiés.
Mais le fer de lance des patoisants gruériens, c?est l?appel à la jeunesse. Actuellement, des cours de patois sont donnés dans le cadre du CO de la Gruyère, à Bulle, par Louis Esseiva. Une quinzaine d?élèves les suivent, une fois par semaine. Dès la Toussaint, de semblables cours devraient être donnés au CO2, de La Tour-de-Trême. Souhait des patoisants: que les cours soient uniformisés. Des contacts ont été pris, dans ce sens, pour s?inspirer du modèle valaisan ou provençal. Anne Marie Yerly, secrétaire de la société, qui a composé une chanson pour les 20 ans des patoisants, insiste, elle, sur la prononciation et les fameux accents toniques. Le patois est plein de couleurs!
Ce dimanche, la fête aura pour cadre le CO2 de La Tour-de-Trême. Quelque 300 personnes s?y retrouveront, la société gruérienne en comptant le double. Un symbole, La Tour et son nouveau Cycle d?orientation! Joseph Comba ne manquera pas de le relever: «Le patois avait été banni de l?école en 1886. Aujourd?hui, il y entre par la grande porte!»

***CO = Cycle d'orientation, l'équivalent du collège en France, alors que le collège est, dans quelques cantons, le nom du lycée français

http://www.lagruyere.ch/archives/2004/04.10.02/gruyere2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lôren'
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Masculin Nombre de messages : 1567
Age : 51
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Ven 4 Mar 2005 - 1:07

e ben vèychè eûnâ boun-na novéla !
lô patouè ! lô patouè ! lô patouè !
dzusto bezen de boun-ne vôlountè e pouì y é boun ! de vô tatchér d'alâr a héla féha dou patouè lô Fanfoué; d'ariven pé bien a bér un côl ensen, pâ ?

tin t'a l'èrba !

lôren pirat Mr. Green Mr.Red drunken rendeer jocolor geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfouès
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 714
Age : 33
Vellâjo/Lieu : Chablais
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Lun 7 Mar 2005 - 19:59

Lôren' a écrit:
de vô tatchér d'alâr a héla féha dou patouè lô Fanfoué; d'ariven pé bien a bér un côl ensen, pâ ?

Ouééééééééééééééééééééééé!!! Very Happy Te fâ plasi! Abada-tè avouè nos dyin lo Valês !!! O va povi assadar quarques vins valêsans, s'te vu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: l'ecoula du patué   Mar 8 Mar 2005 - 15:40

lo botêron a écrit:

la commune, si tu ne demandes pas à être payé ne devrait pas s'opposer !?

Ouh, alors là, mon pour, ya rien de moins sur... Yen a qu'ont d'ces téte d'boué ...

lo botêron a écrit:
si les parents d'élèves te soutiennent (à toi de les convaincre), tu dois pouvoir y arriver....

il faudrait avoir un projet (formalisé) avant les vacances de juillet !

arevi
lo boteyron

Ok, GRANT MARCI p'los rensègn'mè !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Mar 8 Mar 2005 - 15:44

Citation :
Le chemin de l?école
Tous les quatre ans, les Gruériens participent à la Fête interrégionale des patois. La prochaine, en 2005, se déroulera à Martigny. La suivante, en 2009, aura lieu en terre fribourgeoise. Ces retrouvailles sont marquées par un concours de patois: contes, nouvelles, traductions, poèmes, pièces de théâtre ou enregistrements. Le voeu du président Joseph Comba: que ces écrits ne restent pas lettre morte, mais soient publiés.
Mais le fer de lance des patoisants gruériens, c?est l?appel à la jeunesse. Actuellement, des cours de patois sont donnés dans le cadre du CO de la Gruyère, à Bulle, par Louis Esseiva. Une quinzaine d?élèves les suivent, une fois par semaine. Dès la Toussaint, de semblables cours devraient être donnés au CO2, de La Tour-de-Trême. Souhait des patoisants: que les cours soient uniformisés. Des contacts ont été pris, dans ce sens, pour s?inspirer du modèle valaisan ou provençal. Anne Marie Yerly, secrétaire de la société, qui a composé une chanson pour les 20 ans des patoisants, insiste, elle, sur la prononciation et les fameux accents toniques. Le patois est plein de couleurs!
Ce dimanche, la fête aura pour cadre le CO2 de La Tour-de-Trême. Quelque 300 personnes s?y retrouveront, la société gruérienne en comptant le double. Un symbole, La Tour et son nouveau Cycle d?orientation! Joseph Comba ne manquera pas de le relever: «Le patois avait été banni de l?école en 1886. Aujourd?hui, il y entre par la grande porte!»

D'é rè comprè.
I fo yapprendre pas à toi, mais au CO2 ? A quoi faire, laisser de fer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lo botêron
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta


Nombre de messages : 70
Vellâjo/Lieu : onsin
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: l'ecoula du patué   Mer 9 Mar 2005 - 20:04

Ok, GRANT MARCI p'los rensègn'mè ![/quote]


Te pènsa ! I rèn du tot ! di véra, devé lo foré, lé ia-t-ou biè nevù ?! crài-te que settì queu, no sen u shavòn de l'evèr ?!
pa mé de boué p' se sharfâ lo z-arqueu !
vitto la sortià !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Mer 9 Mar 2005 - 20:34

Ma fè oua, itye ya on grou moué d'nè !!!!!!!!!!!!!!!

Onna mate d'nè !!!!!!!

La sortya z è p'bastou, d'pinso, oua ...
D'u chéto biè d'inse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lôren'
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Masculin Nombre de messages : 1567
Age : 51
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Mer 9 Mar 2005 - 21:50

Cyrano a écrit:
Ma fè oua, itye ya on grou moué d'nè !!!!!!!!!!!!!!!

Onna mate d'nè !!!!!!!

La sortya z è p'bastou, d'pinso, oua ...
D'u chéto biè d'inse.

me de sento pa rien dou tât ! d'é lô ren tât blôcâ aouè la frèt; me de djô que y ét encora l'evért per un mômen !

Lôren What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lo patué iorendreyt   Aujourd'hui à 18:26

Revenir en haut Aller en bas
 
lo patué iorendreyt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Arpitans :: :: CAFÉ ARPITAN :: La lengoua arpitanna-
Sauter vers: