Le Forum des Arpitans

Espace d'échanges des régions de l'Arpitanie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La société ouverte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

La société ouverte est-elle compatible avec l'immigration massive, sans assimilation rapide
Oui
0%
 0% [ 0 ]
Non
100%
 100% [ 4 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Chablaisien
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Nombre de messages : 710
Lengoua : Franpitan, français, allemand etc
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: La société ouverte   Dim 19 Fév 2006 - 11:47

Dans les années 60, l'exemple de la liberté était donné par l'Angleterre et la Scandinavie:
On n'y avait que peu de policiers, car les gens avaient un sens civique et une homogénéité qui les rendaient inutiles.
Une société sans risque et sans policiers: Le rêve.
C'est encore un peu le cas au Japon, du fait de l'isolation du pays, de la langue et de la faible immigration.

On y est : Patatras: Par la suite, du fait d'une immigration massive, sans assimilation des nouveaux arrivants, le tissus social s'est rompu, et ces pays sont devenus moins homogènes et moins sûrs.

La société ouverte peut-elle exister si les nouveaux arrivants ne font pas leurs tous les principe de la société qu'ils intègrent.

À vos plumes Question

Les questions de définitions se trouvent dans le sujet: Définitions des mots société, société ouverte etc...

Ceux qui avaient répondu au sondage devront recommencer ici.
Le score actuel est 0 Oui et 2 Non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Lun 6 Mar 2006 - 18:55

Citation :
On y est : Patatras: Par la suite, du fait d'une immigration massive, sans assimilation des nouveaux arrivants, le tissus social s'est rompu, et ces pays sont devenus moins homogènes et moins sûrs.

t'as la preuve de ça?

quels pays?

quel tissu social?

quel homogènéité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mar 7 Mar 2006 - 13:44

Citation :
Une société sans risque et sans policiers: Le rêve.

une société sans risque et sans policiers: ton rêve

mon rêve est une société sans policiers mais avec du risque

sans risque pas de vie

Citation :
l'exemple de la liberté était donné par l'Angleterre et la Scandinavie:
On n'y avait que peu de policiers, car les gens avaient un sens civique et une homogénéité qui les rendaient inutiles.

alors pour toi la liberté c'est quand les gens ont un sens civique?
c'est très mais alors très réducteur

et si le sens civique était contraire à la liberté?
car le sens civique c'est le sens de "la cité" c'est le sens dans ce que tu dis de l'auto-controle de l'auto-répression (on a pas besoin de policiers parce que les gens se surveillent eux même) le sens civique c'est la soumission au pouvoir de la cité et à ceux qui le détiennent alors je vois pas le rapport avec la liberté...

et il ne faudrait pas confonndre libre arbitre avec liberté et c'est encore plus vrai quand c'est une illusion de libre arbitre.

allez c'est pas grave on pourra toujours bouffer du sens civique il parait que c'est nourrissant ils l'ont même dit à la télé c'est dire si c'est vrai

et vive le BaBA
le CaCa
Le dAdA
ZaZa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chablaisien
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Nombre de messages : 710
Lengoua : Franpitan, français, allemand etc
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mar 7 Mar 2006 - 17:46

jako les pieds crados a écrit:
mon rêve est une société sans policiers mais avec du risque

sans risque pas de vie
Tu es donc pour le meurtre et la violence brutale.


jako les pieds crados a écrit:
Citation :
l'exemple de la liberté était donné par l'Angleterre et la Scandinavie:
On n'y avait que peu de policiers, car les gens avaient un sens civique et une homogénéité qui les rendaient inutiles.
alors pour toi la liberté c'est quand les gens ont un sens civique?
Le sens civique est le sens du bien commun.
Lorsque chacun a le sens du bien commun, il n'use pas de sa liberté pour diminuer celle d'autrui.

La liberté d'un individu se termine là où celle d'un autre commence.

Et, si quelqu'un ne cherche pas à empiéter sur la liberté d'autrui, qu'elle soit matérielle ou corporelle, on a une société sans risque*.



* De nature sociale, ça va de soi. Les participants au Forum Arpitania ne sont quand même pas des tagenés incapables de saisir le contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mar 7 Mar 2006 - 19:54

Chablaisien a écrit:
on a une société sans risque*.

* De nature sociale, ça va de soi. Les participants au Forum Arpitania ne sont quand même pas des tagenés incapables de saisir le contexte.

Ben justement, une société sans risque de nature sociale, ca peut être une société où tout le monde a la même culture du respect de l'autre, mais ca peut aussi être un monde totalitaire, où la nature des relations considérées comme "sans risque" est décidée de manière centralisée, donc totalitaire.

Doit-on forcément adhérer a ton point de vue parce que toi tu le considère comme "progressiste" et allant de soi ?!
Moi il me semble, par exemple, que la société de l'époque de la Révolution était certes plus violente, et comportait donc plus de risques pour son intégrité physique, mais aussi que de ce fait l'empiètement sur l'espace de l'autre en était moins aisé. En résumé a la Révolution, fallait pas faire chier si tu voulais pas te retrouver avec les tripes à l'air. Je trouve ca beaucoup plus sain que le contexte actuel ou la violence est devenue taboue, et est finalement globalement rentrée plutot qu'exprimée. A terme ca aboutit a des comportements auto-destructifs, et a une immunité face à l'oppression largement diminuée. La mise sous tabou de la violence ne l'élimine pas, meme si tu trouve ca "progressiste", et conduit a un peuple "désactivé", incapable de réagir quand on l'attaque. Le fait de rendre tabou la violence n'enlève pas les attaques, bien au contraire, ca les rend plus faciles, et plus efficaces. Ce qui nous conduit tout naturellement au monde actuelle ou la violence économique est telle que les bourreau n'ont plus besoin d'éliminer physiquement leur victimes, puisque c'est elle meme qui s'en chargent, tout en faisant tourner en plus l'industrie, puisque il faut bien payer la corde, la boite de tranquillisant, ou les munitions pour le fusil de chasse.

Donc personnellement, une société sans risque ca me fait plutot flipper ...

Sans compter que sans risque on finit par s'encrouter dans un ronron de confort débilisant, et sur le plan physique, et sur le plan psychique.
On efface pas comme ca des millions d'années d'évolution, cristallisés dans nos corps de prédateurs.

Sans risque, pas de vie, ce qui n'implique pas évidemment, que je soit pour le meurtre et la violence brutale. Je ne suis ni pour ni contre le meurtre et la violence brutale.

Chablaisien a écrit:
jako les pieds crados a écrit:
mon rêve est une société sans policiers mais avec du risque

sans risque pas de vie
Tu es donc pour le meurtre et la violence brutale.

Sans risque, pas de vie, ce qui n'implique pas évidemment, que je soit pour le meurtre et la violence brutale. Je ne suis ni pour ni contre le meurtre et la violence brutale.

Il faut être carrément mongolien pour arriver à croire que cette relation est une réelle relation d'inférence.

Jako ne rêve pas d'un monde qui n'existerai pas, il n'est pas "pour" ni "contre", il est juste pragmatique, il refuse qu'on se plie énergétiquement en quatre pour faire plaisir au tenants d'une idéologie totalitaire des apparences trop propres. J'ai a peu près bon Jako ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chablaisien
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Nombre de messages : 710
Lengoua : Franpitan, français, allemand etc
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mar 7 Mar 2006 - 20:51

Cyrano a écrit:
Je ne suis ni pour ni contre le meurtre
Ah ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mar 7 Mar 2006 - 23:59

Citation :
[quote="jako les pieds crados"]mon rêve est une société sans policiers mais avec du risque

sans risque pas de vie
Tu es donc pour le meurtre et la violence brutale.
Citation :

c'est quoi le rapport?

vivre est un risque, aimer est un risque, sans prendre de risque on avance pas on ne change pas, faire confiance est un risque, fabriquer est un risque, parler est un risque.... etc...

c'est quoi un risque social? en tout cas rien à voir avec le meurtre qui est un acte non-social, un acte personnel.

la violence brutale qu'entends tu par là?

Citation :
Le sens civique est le sens du bien commun.
Lorsque chacun a le sens du bien commun, il n'use pas de sa liberté pour diminuer celle d'autrui.

La liberté d'un individu se termine là où celle d'un autre commence.

Et, si quelqu'un ne cherche pas à empiéter sur la liberté d'autrui, qu'elle soit matérielle ou corporelle, on a une société sans risque*.

le sens du bien commun? c'est ton point de vue et ensuite qui décide de ce qu'est le "bien commun"?

et pourquoi ceux qui décident de ce qu'est le bien commun auraient plus raison que la personne qui pense que ce "bien commun" n'est pas bon pour elle?

user de sa liberté? on n'use pas de sa liberté on est libre où on est pas libre mais on use pas de sa liberté tu confonds libre arbitre et liberté...

diminuer celle d'autrui? qui parle de ça?
et moi je dis que bien souvent c'est ceux qui décident de ce qu'est le bien commun qui empiétent sur la liberté de la personne...
j'estime alors que si la personne en question rentre alors en résistance c'est tout à fait justifié et la résistance peut passer par la "violence brutale"

c'est quoi la liberté materielle ou corporelle?

c'est le pouvoir accordé à quelques uns de posseder plus que d'autres en possédant d'autres?
c'est de pouvoir se payer le corps des autres sans que ces vils infrarouges ou disons sous race puisse se payer votre corps?
c'est que l'autre respecte tes biens materiels et ton intégrité physique?

et si tes bien materiels sont un danger pour l'autre et si tu es un danger pour l'autre?





et pour finir une petite citation de Bond pas James l'autre:

quand une société est injuste il faut aller chercher la vérité en prison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mer 8 Mar 2006 - 0:04

Chablaisien a écrit:
Les participants au Forum Arpitania ne sont quand même pas des tagenés incapables de saisir le contexte.

le con texte

Very Happy


et pour te répondre Cyrano:

ouais entre autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mer 8 Mar 2006 - 10:57

Chablaisien a écrit:
Cyrano a écrit:
Je ne suis ni pour ni contre le meurtre
Ah ?

Bh.
Attention, ta bouche bée, une mouche tu va gober.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mer 8 Mar 2006 - 10:59

[quote="jako les pieds crados"]
Citation :
jako les pieds crados a écrit:
mon rêve est une société sans policiers mais avec du risque

sans risque pas de vie
Tu es donc pour le meurtre et la violence brutale.
Citation :

c'est quoi le rapport?

vivre est un risque, aimer est un risque, sans prendre de risque on avance pas on ne change pas, faire confiance est un risque, fabriquer est un risque, parler est un risque.... etc...

c'est quoi un risque social?

Il faut peut-être comprendre que l'"Autre" est a priori une menace dans son optique, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mer 8 Mar 2006 - 11:42

Chablaisien a écrit:
Cyrano a écrit:
Je ne suis ni pour ni contre le meurtre
Ah ?

Chablaisien, es tu pour ou contre les montagnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mer 8 Mar 2006 - 14:58

Cyrano a écrit:


Il faut peut-être comprendre que l'"Autre" est a priori une menace dans son optique, non ?

je sais pas c'est pour ça que je pose la question...

Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: La société ouverte   Mer 8 Mar 2006 - 16:39

Mr. Green Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chablaisien
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Nombre de messages : 710
Lengoua : Franpitan, français, allemand etc
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Jeu 9 Mar 2006 - 4:27

jako les pieds crados a écrit:
...ça veut dire quoi la société????
jako les pieds crados a écrit:
...le meurtre qui est un acte non-social, un acte personnel...
... quand une société est injuste il faut aller chercher la vérité en prison.
Tu as donc trouvé tout seul la réponse à ta question Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Jeu 9 Mar 2006 - 13:42

Chablaisien a écrit:
jako les pieds crados a écrit:
...ça veut dire quoi la société????
jako les pieds crados a écrit:
...le meurtre qui est un acte non-social, un acte personnel...
... quand une société est injuste il faut aller chercher la vérité en prison.
Tu as donc trouvé tout seul la réponse à ta question Mr.Red

non social ne veut pas dire anti social
chier est aussi un acte non social
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Jeu 9 Mar 2006 - 13:43

et non je ne sais toujours pas ce que tu entends par société...

surtout dans le contexte de tes sondages!

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chablaisien
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené


Nombre de messages : 710
Lengoua : Franpitan, français, allemand etc
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Jeu 9 Mar 2006 - 13:48

Si tu définis ce qui est non-social, tu le définis automatiquement par rapport à ce qui est social.
Et. si tu sais ce qui est social, tu sais ce qu'est la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Jeu 9 Mar 2006 - 13:53

Chablaisien a écrit:
Si tu définis ce qui est non-social, tu le définis automatiquement par rapport à ce qui est social.
Et. si tu sais ce qui est social, tu sais ce qu'est la société.

je sais ce qu'est la société pour moi mais pas pour toi!!!

parce que ce qu'est la société pour moi fait que tes question sont absurdes. alors une fois de plus c'est quoi la société pour toi?

comme c'est quoi se droguer pour toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance


Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: La société ouverte   Jeu 9 Mar 2006 - 14:11

et c'est quoi un risque social?

donne des exemples steu plait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La société ouverte   Aujourd'hui à 21:03

Revenir en haut Aller en bas
 
La société ouverte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Société Générale
» Les jeux de société
» L'histoire ,la porte ouverte a l'imagination (explication)
» Novembre 2009 : Jeux de société et jeux d'enfants
» Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Arpitans :: :: CAFÉ GLOBAL :: Vouhtron mondo-
Sauter vers: