Le Forum des Arpitans

Espace d'échanges des régions de l'Arpitanie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 José Bové Superstar. Et après?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fanfouès
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 714
Age : 33
Vellâjo/Lieu : Chablais
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: José Bové Superstar. Et après?   Mar 20 Déc 2005 - 23:23

Citation :
Larzac 2003, je dois bien l’avouer, j’y suis allé pour les concerts, en particulier celui de Manu Chao que je n’avais pas pu voir à la fête de l’Huma à Paris, tellement il y avait de monde massé devant la scène. C’est donc avec un œil béotien que j’ai observé ce festival organisé par la Confédération paysanne, et c’est à travers mon filtre que je vous en livre mes impressions.
Pour ce qui est de l’aspect extérieur, le site était proprement énorme. Je n’avais jamais rien vu de tel, et pourtant je suis un habitué des festivals. La première chose qui m’a frappé et séduit c’est que le festival était bilingue, occitan/français. Les affichages et les annonces étaient pratiqués dans les deux langues. Un beau pied de nez au rouleau compresseur linguistique français. Partout des drapeaux occitans, un drapeau basque qui traînait, pas un drapeau français! Beaucoup de drapeaux palestiniens aussi, car visiblement la confédération paysanne et ses alliés ne dissocient pas le soutien à la Palestine de leur lutte contre les OGM et l’OMC (?). Un curieux mélange de régionalisme et d’internationalisme, mais qui n’est peut-être que conjoncturel, dû au rapprochement de groupes comme Attac et la Confédération paysanne. Cette entente est-elle faite pour durer? Défendre les intérêts des peuples face à l’impérialisme, certes j’adhère, mais je me méfie toujours du discours des gens d’extrême gauche, chez qui on retrouve au final une sorte d’impérialisme communisant, qui ne laisse pas plus de place à la différence que l’autre impérialisme, le libéral. Bref, donc l’Occitanie était présente (on marchait sur son sol!), mais elle faisait un peu cavalier seul sur ce festival. J’avais oublié mon drapeau de Savoie.
Dans les conférences-débats, j’ai retrouvé ce que je déteste habituellement chez les communistes de la fête de l’Huma, c’est-à-dire des parleurs professionnels qui n’apportent aucune information, et qui se contentent de lancer des mots-clés hallucinogènes tels que "lutte", "combat", "impérialisme", etc. Du patati-patata réchauffé, qui ne sert qu’à se faire mousser et ne fait pas avancer le schmilblik d’un iota. MAIS, par contre, j’ai pu avec plaisir assister à quelques conférences dans lesquelles les orateurs avaient vraiment de l’info utile à faire passer, telle que cette conférence sur les semences que je vais tenter de vous résumer. Le problème des semences est digne de préoccuper une grande partie de la population occidentale, et peut-être d’ailleurs. Les groupes semenciers sont en train de S’APPROPRIER la liberté de produire des semences, dans la continuité de l’appropriation systématique des libertés humaines que l’on peut clairement observer au moins depuis la révolution industrielle. Les agriculteurs, qui actuellement produisent eux-mêmes les semences dont ils ont besoin, doivent verser une compensation pour le manque à gagner aux groupes semenciers, qui eux-mêmes en parallèle essayent d’imposer leur semence transgénique à usage unique, c’est à dire stérile! Le tout ayant donc pour but de rendre les agriculteurs entièrement dépendants de leurs services. Pour obtenir des aides financières par exemple, il faut obligatoirement acheter ses semences chez eux. Donc entre une semence que l’on paye moitié prix parce que subventionnée, et une semence que l’on paye 1,5 fois son prix parce que taxée pour sa liberté, on voit bien que dans ces conditions, la première sera plus facilement choisie, et le danger qu’elle représente pour l’autonomie alimentaire et la biodiversité est réel. Et jusqu’ici je n’ai pas parlé des préoccupations qui animent une partie de la population, et qui concernent la sécurité alimentaire. On est bien loin de connaître et maîtriser les retombées de la consommation d’OGM, ni de leur diffusion dans l’environnement naturel, pas plus que d’évaluer le danger de la sur-spécialisation génétique face à des maladies nouvelles, par exemple. Tout système trop spécialisé est pénalisé face à l’imprévu, c’est aussi vrai pour les organismes vivants que pour les sociétés humaines et les individus. Que se passerait-il si on ne cultivait qu’une seule variété de blé, même très productive, et qu’une maladie nouvelle venait en décimer les récoltes sur un territoire très étendu (ce qui d’ailleurs pourrait très bien être le scénario d’une attaque bactériologique)? On voit donc bien que ce problème des semences est le problème central duquel découle celui de l’autonomie et de la sécurité alimentaire, de la biodiversité, de la pollution génétique. De l’autre côté, ces groupes semenciers sont liés à la finance internationale et à l’OMC, celle-là même qui n’admet aucune limite à sa propre liberté, et qui considère qu’un échange juste est un échange sans contraintes, un peu comme cette idéologie qui conduit les Savoisiens à ne plus pouvoir se loger dans le pays où ils ont grandi, sous le prétexte de la loi de l’offre et de la demande. L’idéologie "des grandes lois pour tout le monde" conduit toujours aux mêmes conséquences, lorsqu’elles sont décidées par une minorité sans le consentement de l’unanimité. Bref, l’agriculture libre, cultivant des espèces locales, est toujours possible mais devient tellement chère qu’elle est impraticable dans les faits. Pas de cochons sapaudiens, ni d’abeilles savoisiennes, sauf si on peut vendre les produits le double du prix habituel (c’est une boutade, le problème ne concerne pour l’instant que les semences, mais l’exemple est tout de même signifiant car il peut peut-être aussi s’appliquer pour des végétaux endémiques).
Bon, et le régionalisme alors dans tout ça? Car pour faire le lien, qui dit agriculture libre et espèces locales, dit forcément gestion locale... Bové a fait, à la fin du concert de Manu Chao, une longue intervention que j’ai beaucoup appréciée. Il a entre autre parlé de soutien aux Corses et aux Basques pour qu’ils puissent librement enseigner dans leurs langues si ils le souhaitent, et de la révolution intérieure qu’il faut opérer si l’on veut aller vers un monde plus sain, en acceptant notamment de changer nos modes de consommation. Malheureusement je n’ai entendu parler ni de la Savoie, ni de mes amis bretons. J’aurai voulu savoir, chers amis de la Confédération paysanne, si il s’agit là d’un oubli d’un discours à moitié improvisé, ou si il ne s’agissait que d’une décoration démagogique masquant des intérêts politiques plus pervers et carrément cachés.
J’en reste donc là pour ce Larzac 2003, séduit mais sur mes gardes, dans l’attente d’en voir plus. Quelle direction prendra donc ce mouvement, deviendra-t-il vraiment un chaudron où la créativité et la diversité seront les moteurs, ou deviendra t-il un mouvement sclérosé par le dogmatisme au service d’intérêts individuels? J’attends, on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B-noa
Membro tot fol
Membro tot fol


Masculin Nombre de messages : 313
Vellâjo/Lieu : Septante cinq, capitale savoyarde au XIXe siècle
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: José Bové Superstar. Et après?   Mar 20 Déc 2005 - 23:24

Les sources ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfouès
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 714
Age : 33
Vellâjo/Lieu : Chablais
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Re: José Bové Superstar. Et après?   Mar 20 Déc 2005 - 23:25

Chaque chose en son temps, monsieur le professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B-noa
Membro tot fol
Membro tot fol


Masculin Nombre de messages : 313
Vellâjo/Lieu : Septante cinq, capitale savoyarde au XIXe siècle
Date d'inscription : 14/07/2005

MessageSujet: Re: José Bové Superstar. Et après?   Mar 20 Déc 2005 - 23:34

Que mes élèves me le disent, je me trouve con et vieux, mais que toi tu me sortes ça Sad
'tain le coup de vieux que je me prends, j'ai plus qu'à porter des Klarks, des pantalons velours, des chemises rayées vertes, une veste assortie et me laisser pousser la colerette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfouès
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 714
Age : 33
Vellâjo/Lieu : Chablais
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Re: José Bové Superstar. Et après?   Mar 20 Déc 2005 - 23:37

Laughing

Désolé.

Sincèrement.

Je te taquinais, mais je voulais pas te faire tchialer.



Les sources, donc: la Versoie, Cachat, les Moises. Ça te va? cat


Bon, ok, je sors... Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: e   Mer 21 Déc 2005 - 0:42

Pour le problème du despotisme des semenciers, c'est surtout l'Association Kokopelli, qui s'en occupe. J'en suis membre à titre personnel, et mon association l'est en tant que personne morale. Je vous recommande de vous intéresser à cette association Kokopelli, qui fait un excellent travail, et qui a des symboles très porteurs : Kokopelli est une divinité sud-américaine de la fertilité, et cela a beaucoup plu à la Bergerie d'Orgevat.

José Bové a parlé des minorités territorialisées qui posent des bombes : vous l'avez remarqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: José Bové Superstar. Et après?   Jeu 22 Déc 2005 - 17:39

C encore un article de réac ca non ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: José Bové Superstar. Et après?   Jeu 22 Déc 2005 - 17:53

Ben ouais c'est tiré de l'organe de propagande des détachistes savoisiens Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: José Bové Superstar. Et après?   Jeu 22 Déc 2005 - 18:22

Ya de ces méchants sur cette Terre ... ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: réac   Ven 23 Déc 2005 - 10:58

Citation :
C'est encore un article de réac' ça, non ?

Est-ce que vous croyez que c'est à cause de Raoul-Marc Jennar ?

C'est vrai que l'écouter ne donne pas envie de voter pour lui.

Mais il n'y était peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: José Bové Superstar. Et après?   Aujourd'hui à 12:43

Revenir en haut Aller en bas
 
José Bové Superstar. Et après?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Classic Superstar Serie 20
» [AIDE] Configurer son HTC HD2 avec SFR après flashage ....
» José Saramago : L'aveuglement (Blindness) ...
» Emission Living with a Superstar épisode 16
» Classic Superstar Série 1 - Bret "The Hitman" Hart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Arpitans :: :: CAFÉ GLOBAL :: Vouhtron mondo-
Sauter vers: