Le Forum des Arpitans

Espace d'échanges des régions de l'Arpitanie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Résister à l'impérialisme culturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Résister à l'impérialisme culturel   Mer 7 Déc 2005 - 19:53

Un extrait d'un dossier sur les relations entre la Chine impérialiste et le Tibet occupé. Le parallèle avec notre situation est frappant, entre d'une part la civilisation bourgeoise impérialiste, et la civilisation rurale, dominée, détruite. Le parallèle est aussi frappant entre d'une part la France impérialiste, et la Savoie occupée.

J'en profite pour rappeller l'adresse du collectif "Savoie urgence Tibet" :
savoieurgencetibet@free.fr
60 rue Alfred de Musset 73000 Chambéry

-----------------------------------------------------------------------------------

Résister à l'impérialisme culturel chinois, Courrier International, n°745 du 10 au 16 février 2004.

De nos jours, l'impérialisme n'est plus seulement militaire et politique. Il a donc pris une nouvelle dimension, celle d'un impérialisme culturel. Comme celui-ci a pénétré les esprits de chaque membre de la nationalité dominante, il s'est fondu dans le subconscient collectif et semble condamné à y rester. Cet impérialisme culturel se manifeste d'abord par de l'arrogance et une suffisance extrême. Cette arrogance infiltre tous les domaines, au niveau du groupe ou de l'individu, de façon consciente ou inconsciente.

En se rendant de l'aéroport Gonggar à Lhassa, on traverse le chef-lieu de district de Qushui, où a été construite la place Taizhou. Cet ensemble à la superficie immense a englouti de nombreux terrains arables. Cette place a été conçue entièrement dans le style chinois, avec des kiosques, des ponts en pierre, un ruisseau... et s'intègre très mal dans son proche environnement. Elle est révélatrice de l'attitude condescendante, de l'outrecuidance culturelle et de la volonté d'étaler ses richesses d'un pays impérialiste. Sa construction s'est faite dans l'ignorance totale de la population et de la culture. Peut-être son seul but est-il justement de susciter l'admiration et un complexe d'infériorité chez les autochtones, et d'être un emblème de l'impérialisme culturel. Cette place est le symbole même d'une violence et d'une occupation culturelle à l'état pur.

Chez les fonctionnaires chinois qui gouvernent le Tibet, l'outrecuidance culturelle se manifeste à tout bout de champ. Le plus souvent, on les entend reprocher aux autochtones d'être paresseux, rétrogrades, incultes, ignares, de ne rien comprendre aux choses scientifiques, ni au commerce et aux ficelles du marché. Un cadre du Parti délégué à l'agriculture au sein du gouvernement local m'a montré des photos prises par ses soins pour me convaincre de la paresse des paysans tibétains. Dans leurs champs, il y avait beaucoup de pierres grandes comme la paume de la main et qu'ils n'enlevaient pas. N'était-ce pas de la paresse ? En fait, en été, de violentes pluies s'abattent sur le Tibet. Les eaux pluviales lessivent les sols et, avec le fort ensoleillement, l'évaporation est très rapide. Laisser des pierres dans les champs permet de maintenir la terre en place en cas de pluie et limite les déperditions du sol. Lorsque le soleil est ardent, l'eau reste sous les pierres. C'est une manière traditionnelle de préserver l'humidité, mais loin de Chinois l'idée que les Tibétains puissent se montrer plus intelligents qu'eux !

Cette arrogance n'est pas le propre des fonctionnaires. Tous les chinois présents au Tibet s'estiment supérieurs aux autochtones. Qu'ils soient simples conducteurs de triporteurs, petits vendeurs ambulants de fruits ou portefaix, tous parlent des Tibétains sur un ton méprisant et les considèrent comme stupides et arriérés.

Même les démocrates chinois n'admettent en général pas qu'il y ait une oppression des minorités ethniques en Chine. Ils renvoient tout à un climat général de répression totalitaire et, sous prétexte que les Chinois en sont eux aussi victimes, demandent aux minorités non pas de revendiquer séparément des objectifs propre à leur peuple, mais de se battre aux côtés des Chinois Hans pour une démocratisation de la Chine. Or la réalité est tout autre. Les membres de minorités qui se rendent en terre Han (c'est-à-dire d'ethnie chinoise) font la même amère constatation : les opinions qu'osent publier des Chinois Hans vaudraient la prison à leurs auteurs s'ils étaient membres de peuples minoritaires. D'autre part, même les chinois démocrates s'accordent, sans le dire, sur un point : pour garder son unité, la chine démocratique de l'avenir n'hésitera pas à livrer bataille contre les nationalités qui s'entêterons à demander leur indépendance. Il n'est plus question d'oppression de toutes les nationalités par le pouvoir dictatorial, mais bien d'oppression des ethnies minoritaires par le peuple chinois han.

Utiliser la langue chinoise pour convaincre l'adversaire

L'impérialisme culturel ne peut être combattu que par la culture. Ce n'est que par l'expression de sa propre culture que l'on peut gagner et attirer la partie adverse à soi, et lui faire abandonner sa mentalité impérialiste, forcer son respect et retrouver une situation d'égalité. Ce genre d'offensive constitue la meilleure défense possible de la culture d'une minorité. De ce point de vue, l'expression d'un peuple est particulièrement importante, mais elle peut demander une capacité supplémentaire, celle d'utiliser la langue dominante à un niveau de création artistique élevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Résister à l'impérialisme culturel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IRON MAN
» Le samedi 26 juin 2010, une manifestation pacifique dédiée à la Femme congolaise est organisée à Toronto
» Les perles des "anti-Disney"
» "La sauvagerie de l’impérialisme états-unien (L’empire des États-Unis, le Moyen-Orient et le monde)" de NOAM CHOMSKY
» laurent - Garde Impériale 5000 points - Terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Arpitans :: :: CAFÉ ARPITAN :: L'Eurorégion Arpitanie-
Sauter vers: