Le Forum des Arpitans

Espace d'échanges des régions de l'Arpitanie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin/
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 114
Vellâjo/Lieu : Baragne mondiâla
Date d'inscription : 16/12/2004

MessageSujet: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Jeu 1 Sep 2005 - 23:18

Lyon Capitale N° 399 - mercredi 30 octobre 2002

Citation :

Tout sur la langue des gones

Les origines du parler lyonnais : le franco-provençal

Le franco-provençal est la langue gallo-romaine issue de la latinisation qui a rayonné à partir de Lugdunum. Toute la région de Lyon, des Monts du Forez à l’ouest à la Suisse romande et au Val d’Aoste à l’est, a connu une romanisation particulière, due à son statut de “capitale des Gaules” maintes fois visitée par les empereurs, et à sa position géographique de nœud de communication et de passage obligé vers l’Italie.
On pense que la latinisation de cette aire franco-provençale s’est faite avec un latin assez pur, littéraire et poétique. “Lyon a aimé le beau langage”, souligne Anne-Marie Vurpas, chercheur à l’Institut Pierre Gardette de Lyon. Le franco-provençal utilise ainsi un continuateur du latin feta, mot poétique utilisé chez Virgile et signifiant originellement “femelle qui a mis bas”, alors que le mot français “brebis” vient de berbrix, déformation populaire de vervex, bélier.
Ce que l’on appelle le parler lyonnais, c’est donc la réalisation locale du dialecte franco-provençal.

Le seul élément fédérateur rhônalpin
Le domaine franco-provençal constitue une ellipse, dont les foyers sont Lyon et Genève, et inclut très précisément tous les départements de l’entité administrative “Région Rhône-Alpes”, à l’exception peut-être du sud de l’Ardèche et de la Drôme, plus proches de l’occitan. “Cette langue constitue peut-être le seul trait commun à Rhône-Alpes qui épouse la même communauté linguistique”, souligne Anne-Marie Vurpas.

La “Bible” : le Littré de la Grand’Côte
Publié en 1894, le Littré de la Grand’Côte, de Nizier du Puitspelu alias Clair Tisseur, figure en bonne place dans toutes les bibliothèques lyonnaises. Ce dictionnaire du “parler lyonnais”, concentré drolatique et inspiré de l’esprit lyonnais, est un vrai phénomène d’édition. “Émerveillé par l’humour et la force de cet ouvrage qui, à travers le langage, présente toute une région, j’ai cherché à le rééditer en arrivant à Lyon, en 1980”, raconte l’éditeur et libraire Jean Honoré. En dix jours, les 2.000 exemplaires sont épuisés. “C’est le miracle lyonnais, une incroyable aventure ! Le téléphone n’arrêtait pas de sonner et la porte de la librairie, de s’ouvrir sur un public très populaire de concierges, d’épiciers, etc. Pour faire ce score, il ne faut pas que des bobos ou des intellos ! De toute façon, j’ai toujours dit : Lyon est le meilleur public de France pour sa ville”, assure l’heureux éditeur. Plus de 16.000 exemplaires ont été réédités à ce jour et le succès ne s’est jamais démenti. “Ça va bien plus loin qu’un dictionnaire : c’est un livre à poser sur sa table de chevet ; on en lit quelques pages tous les soirs et on s’endort comme un bienheureux !”, affirme Jean Honoré.
La Librairie des Terreaux de Jean Honoré se situe au 20, rue d’Algérie, Lyon 1er. 04 78 28 10 69.

L’accent lyonnais
Les traits les plus marquants de la prononciation sont le rapprochement du a avec le o (autrement dit, la vélarisation du a tonique : avocat prononcé avocât), le rapprochement du o ouvert avec le eu (bord prononcé comme beur), et la fermeture du eu ouvert (jeune prononcé comme jeûne).

Les régionalismes grammaticaux.
Les plus vivants sont sans doute l’emploi des adjectifs verbaux (trempe pour trempé, gonfle pour gonflé) et surtout, l’emploi de “y” comme pronom neutre complément d’objet direct (“j’y sais depuis que tu m’y as dit”). L’emploi de ce neutre est une survivance de notre patois, qui avait trois genres : féminin, masculin, et neutre (hoc, ceci). Le passage au français a entraîné un manque (disparition du neutre), compensé par le “y”. “Ce n’est donc pas un solécisme ou un barbarisme, ni quelque chose de honteux, mais une carence de notre langue”, souligne Anne-Marie Vurpas.

Un français qui n’a pas réussi
Le dialecte franco-provençal repose, à égalité, sur une tradition aussi longue que celle du français, mais petit à petit, à cause des vicissitudes de l’histoire et de la politique, il a été devancé par le français, puis déprécié. Autre raison : le franco-provençal est de tradition orale et n’a pas accédé au rang de langue de culture, comme l’ont fait d’autres langues régionales (notamment l’occitan), et les productions littéraires sont restées limitées. “Il n’est pas étonnant que Pierre Gardette ait utilisé l’expression “grande méconnue” lorsqu’il a présenté la langue lyonnaise dans son discours de réception à l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon en 1956”, souligne l’anthropologue Jean-Baptiste Martin.

Un parler en voie d’extinction
Lyon a délaissé le franco-provençal au profit de la langue du roi dès la fin du Moyen-Âge, pour devenir alors un important centre de diffusion du français. Lyon a ensuite connu un important brassage de population, perdant un grand nombre des traits régionaux qui coloraient sa langue au cours des siècles passés. La situation est sensiblement différente dans les campagnes environnantes, et notamment dans les Monts du Lyonnais, la Bresse, et surtout entre Bourg et la Saône, où certains parlent encore une déclinaison lyonnaise du franco-provençal.
La Grande guerre, l’école de la République, le mépris et le centralisme français, puis la fameuse mondialisation ont parachevé la disparition du patois lyonnais. Si l’on compare les relevés de Nizier du Puitspelu dans Le Littré de la Grand’Côte (1894) et les résultats des enquêtes pour préparer l’ouvrage Le parler lyonnais paru en 1993, on constate une déperdition de plus des deux tiers du vocabulaire au cours du XXe siècle. “En éliminant tous les mots disparus, j’arrive à peu près à mille mots”, relève Anne-Marie Vurpas, qui assure qu’un tiers est demeuré vivace et confie en employer couramment cent cinquante.

Dans une génération, c’est fini
“Les enjeux sont les mêmes au fin fond de l’Amazonie et ici”, assure l’assistant-chercheur à l’institut Pierre Gardette Michel Bert, reprenant une prédiction du linguiste Claude Hagège : “La moitié des langues va disparaître dans le siècle”. “Le franco-provençal en fera partie”, estime l’assistant-chercheur. Sa collègue Anne-Marie Vurpas est plus catégorique encore : “Dans une génération, ce sera fini”.

Les survivants
Les mots qui ont les meilleures chances de survie portent sur les particularités locales (traboules) et notamment les spécialités culinaires (bouchon, mâchon, pot, bugne, cervelle de canut, gratton, rosette, etc.) ou les termes affectifs souvent liés à des souvenirs d’enfance (gone, belin, fenotte, etc.). Les mots très précis qui n’ont pas trouvé d’équivalent en français ont également plus de chances de se maintenir, comme cigogner (secouer avec un mouvement de va-et-vient). Enfin, dernière catégorie de survivants : les termes qui servent de marqueurs d’identité, comme gone, mais ce critère fonctionne assez peu en Rhône-Alpes - contrairement à la Bretagne, par exemple, qui a une forte identité ethnique.

Les Lyonnais naturalisés Français
Un certain nombre de mots de notre région, Guignol en tête, ont perdu leur caractère régional en passant dans le français commun. “C’est le cas aussi d’une série d’autres mots appartenant le plus souvent au registre familier : bafouiller, jacasser, ronchonner, décaniller, vadrouille, moutard, frangin, rapetasser, flapi, dégobiller…”, relève Henriette Walter dans L’Aventure des mots français venus d’ailleurs. La célèbre linguiste observe également que “C’est sans doute chez les canuts que s’est d’abord diffusé le mot échantillon, né dans la région lyonnaise du verbe échandiller : vérifier les mesures des marchands”.

Le parler de Guignol
Au XIXe siècle, les Canuts de la Croix-Rousse, sans doute en réaction à la bourgeoisie lyonnaise, ont développé un argot lyonnais illustré par la littérature de Guignol. C’est toujours une dérivation du franco-provençal, avec une exagération drôle et expressive de certains traits phonétiques et grammaticaux. La langue de Guignol se compose ainsi de nombreuses déformations et créations expressives (esprité pour plein d’esprit, explicationner pour donner des explications, lantibardanner pour traîner au lit…). Elle opère également des rapprochements cocasses avec des mots aux sonorités proches (voix de centaire pour voix de stentor, automaboule pour automobile, rhinoféroce pour rhinocéros, trait d’ognon pour trait d’union, etc.). Basée au musée Gadagne, l’Association des Amis de Lyon et de Guignol se démène pour défendre et illustrer le parler de Guignol. Présidée par Gérard Truchet, qui a “attrapé ces mots quand il était petit, à la Guillotière”, l’association dispense depuis cinq ans à une soixantaine de curieux des cours mensuels de parler lyonnais, mettant en scène de façon très vivante ce langage imagé.
Association des Amis de Lyon et de Guignol, 04 78 51 60 83.

_________________
www.arpitania.eu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lo botêron
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta
avatar

Nombre de messages : 70
Vellâjo/Lieu : onsin
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Sam 10 Sep 2005 - 13:28

le nouveau numéro de la voix des allobroges est paru ! E ya mémo na tchoutta brize de patoué d'dièn !

les ventes n'atteignent pas encore des sommets mais d'après brice, elles se maintiennent assez bien. On en vend autant que l'essentiel des pays de savoie avec des moyens et des motivations qui ne sont en rien comparables.
ardi z-éfan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Mer 14 Sep 2005 - 16:47

Citation :
Les régionalismes grammaticaux.
Les plus vivants sont sans doute l’emploi des adjectifs verbaux (trempe pour trempé, gonfle pour gonflé)

En francais aussi :
"je suis content" pour "je suis contenté", c bien pareil non ?
Ya t-il un grammairien dans la salle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Non   Sam 8 Oct 2005 - 16:22

Non, ce n'est pas pareil : on est content correspond à un état général, on est contenté, c'est par quelque chose en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Lun 10 Oct 2005 - 19:44

Je ne suis pas d'accord.

Content et contenté c'est la meme chose.

Si on est content c'est qu'on a au préalable été contenté.

Sinon c'est pas possible de changer d'état émotionnel.
La cause qui fait passer a l'état "content" contente, forcément. Donc le sujet est contenté, il est content. T'es content ou t'es pas content?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: oui   Lun 10 Oct 2005 - 19:52

Oui, mais tu vois, si tu dis : quand on est content, on a été contenté, cela prouve que ce sont deux moments différents de l'enchaînement émotionnel : le niveau n'est pas le même ; on ne désigne donc pas exactement la même chose. C'est comme entre la peau et la chair, si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Lun 10 Oct 2005 - 20:02

Ben oui, c'est donc comme avec gonfle ou d'autre adjectif verbaux.

Pour être "toute gonfle", il faut avoir été "gonflée".

Donc c'est bien pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: e   Lun 10 Oct 2005 - 21:26

C'ê tô pari ! Je veux bien. Si tu le dis. Mais je reste convaincu que contenté est le résultat direct d'une action et qu'être content correspond à un état général qui, dans l'absolu, n'a pas besoin d'être le résultat de quoi que ce soit. Quand on est contenté, on sait par quoi ; quand on est content, on ne sait pas nécessairement pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Mar 11 Oct 2005 - 10:14

Quint tatacud'polaille rlizitye !

On s'en fout de savoir si content et contenté ca s'utilise pas dans le meme contexte en francais !!

Je faisait un parallèle entre le francais de Paris et le francais de Rhone-Alpes pour souligner le fait que l'usage de l'adjectif verbal existait aussi en francais de Paris, comme c'est le cas avec le mot "content". Il n'existe pas en francais de Paris d'adjectif "gonfle", ni "arrête", mais il existe "content". Le français de Paris est pauvre, on peut pas tout y dire avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: euh   Mar 11 Oct 2005 - 10:39

Je ne voulais pas détruire ton raisonnement, mais répondre à quelqu'un qui demandait l'aide d'un grammairien ; or, le fait est que je suis professeur de français et qu'à l'Université, ma spécialité était la lexicologie. Je donne le fait tel que je crois qu'il existe. Ensuite, je suppose, la discussion ne peut que s'enrichir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Mar 11 Oct 2005 - 10:50

Bon alors puisque tu as les compétences dans le domaine, peux-tu me donner plus de détails a propos des adjectifs verbaux stp ?

(Si "content" n'existait pas en francais on pourrait très bien dire "je suis contenté", ca ne serait absolument pas un contre sens par rapport a "je suis content").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: adjectifs   Jeu 27 Oct 2005 - 14:34

Les adjectifs verbaux sont des participes passés ou présents qui se sont détachés de leur sens verbal et n'ont plus la valeur d'une action ou d'un état, mais caractérisent ce qui est nommé. Ils font partie du groupe nominal, et ne peuvent donner lieu à des propositions participiales, ou ne sont pas construits directement avec le verbe dans le cas d'un participe passé.

Si on ne pouvait pas dire : "je suis content", je crois bien qu'on dirait "je suis heureux", et non : "je suis contenté". Tu noteras, d'ailleurs, que "content" est un participe présent de l'époque latine, tandis que "contenté" est un participe passé (de l'époque française). Quelles en sont les conséquences ? Le participe présent fait allusion à l'état de bonheur et de satisfaction ; le participe passé fait allusion à une satisfaction en particulier dans son rapport avec ce qui l'a permise. Cela me paraît différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Ven 28 Oct 2005 - 14:30

Ok, tu peux nous refaire la meme explication avec "gonfle" et "gonflé" stp ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jako les pieds crados
Chaman urbain en Free-Lance
avatar

Nombre de messages : 360
Vellâjo/Lieu : albanais exilé à Paris
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Ven 28 Oct 2005 - 14:43

Cyrano a écrit:
Ok, tu peux nous refaire la meme explication avec "gonfle" et "gonflé" stp ?

j'en rigole (c pratique vu qu'y pleut) tout seul chez moi...

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: gonfle   Ven 28 Oct 2005 - 14:43

Eh bien, moi, j'utilise "gonfle" seulement d'une façon verbale : "ça me gonfle". Donc, j'aurais quand même du mal à m'impliquer personnellement dans une explication. Mais en rien je ne nie qu'il soit possible que, parfois, une forme verbale soit utilisée comme un adjectif ou un participe passé. S'il y en a qui utilisent "gonfle" comme ils utiliseraient "gonflé", cela prouve même que cela existe. Je dirai, alors, que l'argot a déplacé l'accent tonique, et rendu atone le [é], afin que l'expression soit plus énergique, puisqu'elle devient monosyllabique : "Je suis gonfle !" Mais alors, je verrais plutôt une influence de l'anglais, qui est rempli de monosyllabes, et qui, de fait, est une langue très tonique par rapport au français. Cela dit, cela peut aussi être une influence du patois, si celui-ci le fait. Mais en français, d'habitude, je crois bien que cela ne se fait jamais. Y a-t-il d'autres exemples ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Ven 28 Oct 2005 - 15:53

Ouais, ya "arrête", "c'est tout arrête", "content", "je suis content"... J'en vois pas d'autres, mais yen a sûrement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Oui   Ven 28 Oct 2005 - 21:15

Oui, c'est intéressant. Cela se fait souvent. Il faudrait arriver à savoir si c'est lié au patois ou à l'anglais. Pour en faire la recherche, il faudrait faire une étude géographique : cela renseignerait. L'anglais se répand surtout dans les grandes villes, le patois dans les campagnes arpitanes, comme on ne l'ignore pas. Mon impression reste que c'est lié aux banlieues des grandes villes, comme Lyon. Mais je me trompe peut-être. Qu'est-ce que tu en penses ? En tout cas, je ne crois pas que cela soit lié au français même : car cela ne s'est jamais fait auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Sam 29 Oct 2005 - 11:31

Ya "trempe", dans "trempe de chaud".

Ca vient du fp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: oui   Sam 29 Oct 2005 - 11:33

Oui, sans doute. J'ai appris le français à Paris, et cela ne me vient pas spontanément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Sam 29 Oct 2005 - 11:44

Ah, ok, tu parles donc le parisien, pas le français, c'est donc ça !

Tu comptes probablement soixante-dix, quatre-vingt, quatre-vingt-dix, non ?

Si c'est le cas, et ben laisse moi te dire : c'est pas du français !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Eh   Sam 29 Oct 2005 - 12:26

Eh bien, tu vois, cela ne me fait ni chaud ni froid, car je ne crois pas que les Parisiens soient inférieurs (ou supérieurs, du reste) à qui que ce soit en ce monde. Ils ont bien le droit, eux aussi, d'avoir leur patois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lo botêron
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta
avatar

Nombre de messages : 70
Vellâjo/Lieu : onsin
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Oui   Dim 30 Oct 2005 - 11:41

Rmyi a écrit:
Oui, c'est intéressant. Cela se fait souvent. Il faudrait arriver à savoir si c'est lié au patois ou à l'anglais. .

voir à ce sujet : les adjectifs verbaux type : gonfle, use, crève etc... dans le dictionaire savoyard Constantin-désormaux, qui dâte de la fin du 19ème
avant que l'anglais n'infuence la langue française, si tel est le cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lôren'
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené
avatar

Masculin Nombre de messages : 1567
Age : 52
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Dim 30 Oct 2005 - 11:44

eh pan ! bien mandâ lo botèron ! te t'es quârcun de bien ! e se ge devenion amì touit lou dous ? Very Happy Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: Eh   Lun 31 Oct 2005 - 18:47

Rmyi a écrit:
car je ne crois pas que les Parisiens soient inférieurs (ou supérieurs, du reste) à qui que ce soit en ce monde. Ils ont bien le droit, eux aussi, d'avoir leur patois !

Tout à fait. D'ailleurs si tu relis bien mon intervention, je n'ai émis de jugement de valeurs.

Par contre je vais émettre une opinion maintenant :
si tout un chacun a le droit d'avoir son patois, le prosélytisme de certains cherchant a imposer le leur a tout le monde, me fatigue profondément.

D'ailleurs pour enchainer, je crois que le prosélytisme en général, me fatigue. C'est d'une grande vanité que de croire que ce qui est bon pour soi-meme l'est forcément pour tous. Il ya des "grandes" religions au sens large ("grandes" parce que très prosélytes) qui ont fait beaucoup de dégats sur ce monde a cause de cette immense vanité dont elles sont attribuées.

Tiens d'ailleurs "vanité", étymologiquement ca vient de "vide".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: EH   Lun 31 Oct 2005 - 18:52

Eh bien, je suis tout à fait d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus
Petiôd babelyârd
Petiôd babelyârd
avatar

Nombre de messages : 18
Vellâjo/Lieu : Saint-Rambert-l'Île-Barbe
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Eh   Sam 31 Déc 2005 - 19:39

Cyrano a écrit:
Il ya des "grandes" religions au sens large ("grandes" parce que très prosélytes) qui ont fait beaucoup de dégats sur ce monde a cause de cette immense vanité dont elles sont attribuées.

Ce ne sont pas les religions qui sont mauvaises... ce sont les hommes qui les pratiquent. Parole de croyant. (sujet à déplacer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: e   Sam 31 Déc 2005 - 21:30

Si ta dévotion va à Notre-Dame de Fourvière, c'est toujours du parler lyonnais. De toutes façons, je ne suis pas modérateur. Et sinon, c'est vrai qu'une religion a au départ de bons objectifs : c'est relier l'âme au divin. Qui ne le voudrait ? Au reste, le sectarisme n'est pas spécifique aux groupes religieux : ce n'est pas Dieu qui l'organise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus
Petiôd babelyârd
Petiôd babelyârd
avatar

Nombre de messages : 18
Vellâjo/Lieu : Saint-Rambert-l'Île-Barbe
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Dim 1 Jan 2006 - 19:41

Prier ND de Fourvière, c'est aussi parler lyonnais !! Important pour la primatie. D'autant qu'on voit tellement bien les Alpes de l'esplanade quand le temps est clair sur la plaine de l'Ain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: e   Dim 1 Jan 2006 - 20:48

Malheureusement, le temps ne doit pas toujours être très clair, car quand j'y suis allé, on ne distinguait pas tout.

Néanmoins, je pense beaucoup plus de bien du bâtiment que les intellectuels français en général.

Félicitations aux Lyonnais ! Car au moins, c'est une impulsion artistique, et non un concours d'Etat, qui a donné naissance au palais de la reine des anges, comme disait Bossan. C'est ce qui est si émouvant.

Les Lyonnais sont donc des gens formidables. Ils ont bâti dans leur cité ce qui était présent de façon naturelle en Savoie, sous la forme du mont-Blanc et de la reine des fées qui est à son sommet. Au reste, c'est normal : une ville donne forme à ce qui est spontané dans la nature qui l'environne. La cathédrale de Notre-Dame de Fourvière, c'est un reflet psychique, puis matérialisé, des Alpes enneigées !

Mais que faut-il penser de sainte Blandine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Lun 2 Jan 2006 - 14:24

A poil Blandine ! A poil Blandine ! A poiiiiiil !!!

Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: e   Lun 2 Jan 2006 - 15:16

C'est toute nue qu'elle a eu sa chair déchirée par les lions, ou je m'abuse ?

C'était peut-être des ours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus
Petiôd babelyârd
Petiôd babelyârd
avatar

Nombre de messages : 18
Vellâjo/Lieu : Saint-Rambert-l'Île-Barbe
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Lun 2 Jan 2006 - 15:50

ND de Fourvière n'est pas une cathédrale, mais une basilique.
Quant à Blandine, la gamine a été brûlée vive, livrée à un taureau sauvage puis achevée dans l'amphithéatre des 3 Gaules sur la colline de la Croix Rousse en 177.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: s   Lun 2 Jan 2006 - 16:12

Souvenirs imprécis, mais pas totalement infondés. Merci pour l'information - même si Cyrano dira qu'en fait, sainte Blandine, on ne l'a pas vue directement subir ce sort atroce. (Ce qui m'y fait penser, c'est le mot "information".)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: s   Lun 2 Jan 2006 - 16:13

[quote="Rmyi"]Souvenirs imprécis, mais pas totalement infondés. Merci pour l'information - même si Cyrano dira qu'en fait, sainte Blandine, on ne l'a pas vue directement subir ce sort atroce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Mar 3 Jan 2006 - 19:17

Cyrano n'a pas de commentaires a faire, a part que tu as du bouffer un paquet d'acides quand tu étais punk [ What the fuck ?!? ] pour te taper autant d'hallus sur ce que je vais dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: B   Mar 3 Jan 2006 - 19:43

Mais enfin, Cyrano, c'était seulement une plaisanterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Mar 3 Jan 2006 - 19:46

Et ben quoi ?!
J'ai répondu par une autre !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Eh   Mar 3 Jan 2006 - 19:48

Ah bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrano
Savoyârd téta-de-lârd


Masculin Nombre de messages : 2875
Age : 43
Vellâjo/Lieu : La Comba de Fellingy
Lengoua : On ptiou mouél
Date d'inscription : 15/11/2004

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Mar 3 Jan 2006 - 19:49

Ben ouais. Mr. Green Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rmyi
Monchu


Nombre de messages : 839
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: e   Mar 3 Jan 2006 - 19:50

Bon. cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lôren'
Arpitaniste forcené
Arpitaniste forcené
avatar

Masculin Nombre de messages : 1567
Age : 52
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Dim 7 Mai 2006 - 19:58

se hos voléd parlar Lionè, i faut venir a la fêha dou patoues au mèi de juin den los mounts dou mêmo noum; i faut venir navriyà, pe parlar, mas avua pe minjhiér de "pieúrcaye" pig et poi ol ount de vin rojhó... drunken i vét êhre na boun-na fêha ! thumright geek jocolor
arvé-se aloura ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NYVOSSE
Tojhor la gola uvèrta
Tojhor la gola uvèrta


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   Mar 12 Déc 2006 - 22:54

BONJOUR
LE SITE PATOIS OCCITAN EN FOREZ EST A LA RECHERCHE D UNE PERSONNE AYANT ACCES A L ATLAS ETHNOLOGIQUE (OU linguistique ) DU LYONNAIS
Le Forez étant à la limite des deux parlé , tous les doublons (balayer : balèya, couèva; chèvre :tchiora, tsèbra etc) qui d'ailleurs respectent rarement la lilite oc arpitan, seront les biens venus pour une vison global du parlé forézien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAVEZ-VOUS PARLER LYONNAIS ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savez-vous faire un créneau ???
» Doublage Libre - Savez vous lire un texte afin de le rendre vivant ?
» [JEU] Savez-vous faire un créneau ?
» Savez vous traduire l'italien?
» Savez vous que ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Arpitans :: :: CAFÉ CULTUREL :: La revue de presse arpitane-
Sauter vers: